vendredi 12 juillet 2013

[LITTÉRATURE JEUNESSE] Qui es-tu Alaska ? de John Green





Dans le cadre du challenge livr’adeux pour Pal’addict que je fais en partenariat avec Hajar, j’ai eu l’occasion d’enfin sortir mon tout premier John Green de ma PAL, auteur fétiche de ma comparse.


Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

Bilan de cette première rencontre, Hajar va être un peu déçue car je suis un peu mitigée. Dans l’ensemble, j’ai bien aimé cette lecture. Les personnages sont attachants, et j’ai particulièrement apprécié le caractère mystérieux et borderline d’Alaska. Mais ce qui reste le plus intéressant dans cette lecture, ce sont les réflexions sur la vie, l’amitié, la jeunesse, les amours naissants etc., ainsi que les petites manies de certains personnages, en particulier celle du narrateur que je trouve tout à fait passionnante (je ne vous en dis pas plus pour laisser la surprise, mais j’aurais aimé en entendre parler encore plus).
Le roman est d’autant plus intéressant pour les jeunes je pense, car il met en avant le fait que chaque personne est spéciale, puisque si le narrateur au départ a l’air d’avoir toutes les qualités du « looser », dans son nouvel élément, il se forge des amitiés, intègre une bande qui lui fait prendre confiance en lui, lui démontrant donc que lui aussi est aussi « non ordinaire » que ses nouveaux amis.
Tout cela concerne davantage la première partie du roman, mais j’ai plus apprécié la suite qui est devenue plus profonde sur d’autres grandes questions de la vie, mais je n’en dévoilerai pas plus.

Cependant, mon avis reste mitigé car j’ai en quelque sorte « tout vu venir », ce qui a un peu enlevé d’intérêt à ma lecture. Je me suis même demandée si je ne l’avais pas déjà lu par le passé (mais il ne me semble pas que ce soit le cas du tout pourtant).
Je pense également que je m’attendais peut être à une lecture plus intense, voir à une vrai claque, ou à quelque chose de plus singulier comme « The perks of being a wallflower » qui m’avait vraiment frappé à travers certaines phrases et réflexions, ce qui a moins été le cas pour « Qui es-tu Alaska ? ».

Néanmoins, je retenterai à coup sûr l’aventure John Green, je suis notamment très intéressée par son dernier roman « The Fault in our Stars ».

2 commentaires:

Ambre a dit…

Ah John Green doit avoir des thèmes de prédilection alors !
Nos étoiles contraires doit pas mal ressembler à ce livre

Coline a dit…

@Ambre : oui, je crois que les thèmes de ses romans sont souvent semblables, mais j'ai l'impression que Nos étoiles contraires est considéré comme beaucoup comme son meilleur.