mardi 28 août 2012

L’appel de l’ange de Guillaume Musso



Dans leur téléphone, il y avait toute leur vie…
New York. Aéroport Kennedy. Dans la salle d’embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Dispute anodine, et chacun reprend sa route. Madeline et Jonathan ne s’étaient jamais rencontrés, ils n’auraient jamais dû se revoir.
Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangé leurs téléphones portables. Lorsqu’ils s’aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10 000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San Francisco. Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l’autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu’ils pensaient enterré à jamais...


Et voilà, j’ai lu mon premier Musso ! Difficile de ne pas avoir entendu parler de cet auteur, qui est tant lu en France par certains, et tant considéré comme un mauvais écrivain par les autres. Personnellement, je me fiche bien de ce que les gens lisent, du moment qu’ils lisent, mais c’est vrai que du coup, je n’étais pas vraiment tentée par cet écrivain.
Cependant, ce roman faisait parti de mon baby challenge thriller livraddict, et la quatrième de couverture me plaisait bien, je me suis donc dit qu’il était grand temps de me faire mon avis sur cet auteur qui avoue lui même ne pas être un grand écrivain, mais juste quelqu’un qui écrit des histoires.

Pour en venir au roman en lui même, j’ai passé un assez bon moment, relativement court puisque le livre se lit très, très rapidement puisque le style de l’auteur est simple et que l’intrigue se déroule rapidement. Effectivement, le tout manque un peu d’originalité, mais fonctionne bien quand même, puisqu’il y a de nombreux rebondissements (ils ne sont seulement pas hyper surprenants).
Je pense qu’il s’agit donc d’une très bonne lecture de vacances, pas prise de tête du tout, divertissante mais pas trop prenante non plus, et qui se lit vite. Exactement ce qu’il me fallait à ce moment là de mes vacances en tout cas.

Est-ce que je retenterai l’aventure avec Musso ? Je ne pense pas, tout simplement parce que ce n’est pas le genre de lecture que je fais souvent, et il parait que le souci avec Musso, c’est que c’est toujours un peu la même chose, alors en lire un me suffit sûrement. 


Avec cette lecture, j’atteins les 8 livres lus dans mon challenge, soit 4 de moins que ce qui était prévu, mais je pense que je vais m’en tenir là pour cette année question thriller, car je n’ai plus envie d’en lire d’autres pour le moment.



3 commentaires:

Hajar a dit…

Je reste froide donc par rapport à Musso... Je l'emprunterai à la médiathèque un de ces jours pour la découverte aussi, question d'en avoir lu au moins un et de découvrir de quoi il s'agit.

LéaM a dit…

Comme toi, jai lu un Musso. Quand j'ai repris un second, j'ai eu l'impression de lire le même résumé. J'ai passé mon chemin.

mais j'avour que le style est simple et se lit très rapidement. c'est clair que ce n'est pas une lecture prise de tête. loin de là!!!

Soma a dit…

A l'inverse, j'ai lu pas mal de Musso (quasi tous), ds l'ens, je les ai tjs appréciés : certains plus que d'autres... Si je me suis pas mal lassée, l'appel de l'ange m'a bien plue... et m'a donné envie de continuer avec lui.