mardi 26 novembre 2013

[CINEMA] [COUP DE CŒUR] Hunger Games : Catching Fires






Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark.
Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…


Mon Avis

J’ai eu l’occasion d’aller à une soirée spéciale Hunger Games vendredi dernier pour ma plus grande joie. Le cinéma diffusait le premier opus de la saga, puis le deuxième et nouveau film que j’attendais avec beaucoup, beaucoup, beaucoup d’impatience. Il s’avère que le tome 2 est mon tome favori de la saga, alors j’avais vraiment de hautes espérances… et je n’ai pas été déçue, loin de là.

Je trouve que l’adaptation est très fidèle au roman, et réussit l’exploit de corriger certains aspects un peu ennuyeux de celui-ci, un vrai tour de force. Plusieurs fois, je me suis dit que tel petit changement était bien vu. Alors il y a toujours des scènes que l’on aurait imaginé autrement, ou d’autres passées à la trappe que l’on regrette un peu, mais en l’occurrence le rendu est tellement impeccable qu’on ne regrette nullement les choix du réalisateur. 


Le côté vraiment satisfaisant de ce deuxième film, c’est qu’il est à la fois plus adulte et plus noir que le premier, de quoi convaincre la tranche la moins adolescentes des spectateurs (et mon chéri par la même). J’ai vraiment été épatée par certaines scènes assez effrayantes. On voit bien ici que l’on passe à un niveau supérieur, que la révolte gronde et que la répression n’en devient que plus radicale. J’ajouterai seulement que la dernière heure du film m’a totalement emballée et m’a presque laissée à bout de souffle (mais là encore, il s’agit dans la saga de mon moment préféré de toute la saga).

Que dire également des acteurs et de leurs personnages ? Jennifer Lawrence est toujours aussi convaincante dans le rôle d’une Katniss toujours aussi combattante, mais avec ses failles et son syndrome post traumatique.
Gale en ce qui le concerne prend plus d’importance dans ce second film, ce qui donne enfin l’occasion à Liam Hemsworth de nous montrer ce qu’il vaut, et bon… ce n’est pas mon préféré, mais il est plutôt probant.
Par contre, je suis toujours et encore plus sous le charme de Woody Harrelson qui incarne toujours parfaitement un Haymitch tout à fait irrésistible.
De même, l’évolution de la mentalité du personnage d’Effie, incarnée toujours aussi brillamment par Elizabeth Banks, est vraiment très bien exploitée et mise en valeur.
Et je dois avouer avoir été très positivement surprise par les choix scénaristique concernant le personnage de Peeta, qui nous présente un jeune homme un peu plus viril que dans les livres, et servi comme il se doit par Josh Hutcherson (s’il n’était pas si jeune, je serais totalement sous son charme).
Et en ce qui concerne les petits nouveaux, autant je n’étais pas convaincu par le choix de Jenna Malone pour jouer Joanna, un personnage au fort caractère que j’apprécie beaucoup, autant j’ai totalement changé d’avis. Jenna Malone est Joanna, simplement.
En ce qui concerne Sam Clafin en Finnick, il s’en sort honorablement, mais j’ai été moins surprise du résultat. 


Bon, histoire que ma chronique ne soit pas totalement dithyrambique, je dois tout de même mettre un bémol concernant le film (oui, quand même) : il est en effet tout de même doté de quelques longueurs en première partie, longueurs tout à fait prévisibles lorsqu’on a lu le roman, et qui sont mêmes bien moins présentes dans le film que dans le livre.
Oh et tiens, pendant qu’on y est, j’ai également trouvé que la romance était un peu trop présente de temps à autre, peut-être… mais bon… la romance j’aime bien ça quand même, ne nous voilons pas la face.

Mais bon, vous l’aurez compris, j’ai adoré ce film, il est totalement à la hauteur de mes espérances. L’action est très bien présentée, et le grondement de plus en plus intense de la révolte est vraiment bien mise en valeur. Le Président Snow est effrayant. Et pour couronner le tout il y a de petites touches d’humour ça et là qui sont savamment dosé.

(Bon, sur ce, je dois arrêter là ma chronique, je commence à être à cours de superlatif)

EN RÉSUMÉ : quand est-ce que j’y retourne ?



4 commentaires:

Hajar a dit…

J'y vais demaiiiiiiiiiiin !!!! L'avant première c'est demain soir chez nous, can't wait !!! Je n'ai vraiment lu que des chroniques très satisfaites sur la toile !

LE critique de PUB a dit…

L'affiche de Hunger Games nous présente une héroïne offensive, Katniss, juchée en haut de sa montagne, arc et flèche à la main.
On pense aux illustrations des livres d’aventures (Jules Verne en particulier) ou au célèbre tableau de Caspar David Friedrich.
Avec ces nuages qui lui donnent des ailes, elle apparait de plus comme une figure mythologique, une véritable Diane moderne (ou Artémis comme disent les Grecs).
Pour lire la critique de l'affiche du Hunger Games, c'est par ici http://www.lecritiquedepub.com/hunger-games/

Coline a dit…

@Hajar : je ne sais même pas ce que tu en as pensé du coup !

Hajar a dit…

J'ai bien aimé, mais comparé à The mortal instruments, j'ai adoré ce dernier !