mardi 6 août 2013

Zoom sur une série : White Collar (ou la très mal nommée en français FBI duo très spécial)




Aujourd’hui, il est grand temps que je vous dise deux mots sur une des séries que j’ai découverte cette année, et aussitôt adoptée comme l’une de mes nouvelles séries phares : White Collar, qui a été renommé FBI duo très spécial en français, ce qui m’horripile.
Encore une fois, il s’agit d’un article spoiler free





Crée par : Jeff Eastin
Avec : Matt Bomer, Tim DeKay, Tiffani Thiessen.
Statut : en production, 4 saisons diffusées, saison 5 à venir.


Le pitch : L'association inattendue entre un agent du FBI et son pire ennemi, un malfaiteur-gentleman qu'il poursuit depuis des années ! Quand Neal Caffrey s'échappe d'une prison de haute sécurité pour retrouver son amour perdu, l'agent du FBI Peter Burke l'arrête à nouveau. Pour éviter de retourner en prison, Neal propose à son rival une solution alternative : sa liberté en échange de son aide pour traquer d'autres criminels... (source Allociné)


Difficile de ne pas rapidement s’attacher à cette série qui mélange humour, action, légèreté, suspens, culture et j’en passe. Des séries policières avec un agent dont le métier est une vocation, qui fait équipe avec un consultant un peu farfelus, il y en a plein (cf. Castle et The mentalist pour ne citer que mes autres chouchoutes), mais avec White Collar, il y a un petit truc en plus : Neal Caffrey.




Je vais rapidement faire état d’une évidence avant d’expliquer en quoi ce personnage est délectable : Matt Bomer, qui intègre le gentleman cambrioleur, est terriblement séduisant et bourré de charme, et sa plastique parfaite est déjà en soi une raison qui attire de nombreuses jeunes femmes à regarder la série (j’en tiens pour exemple nombreuses de mes copines, et moi-même). Mais passons, il ne s’agit que de la partie émergé de l’iceberg.

Neal Caffrey, c’est en quelque sorte James Bond qui serait passé du côté obscure de la force. C’est un menteur hors pair, capable de mettre en place des opérations digne de la fine équipe d’Ocean’s eleven. Il est passionné et passionnant, et n’est en plus pas dénué d’humour. Ce personnage est d’autant plus intéressant que contrairement à bons nombre de consultants dans d’autres cop show, il n’est pas tout blanc, et ses désirs, voir ses pulsions de vols ne l’ont pas tout à fait quitté, ce qui donne lieu à des intrigues vraiment intéressantes.

Ainsi, la série pose des questions importantes, sur l’amitié, le sens du devoir, le fait que quelqu’un puisse ou non changer, mais aussi sur le fait que dans la vie tout n’est pas tout blanc ou tout noir. Et tout cela est toujours traité avec nuance, ce qui fait que chaque épisode est agréable à regarder, n’est pas forcément chargé émotionnellement, mais reste tout de même profond. Tout résulte d’un mélange savant et juste. 



Mais Neal Caffrey n’est pas seul, et les autres personnages de la série sont tout aussi intéressants (pas de mouton noir dans cette série, c’est assez rare pour être relevé), à commencé par son acolyte l’agent Peter Burke qui est attachant et attendrissant, qui ne se laisse pas totalement avoir par Neal, mais qui ne reste pas non plus campé sur ses positions. La relation entre les deux protagonistes est sûrement l’aspect que je préfère dans la série, car il est rare de voir une telle amitié masculine être le sujet principal d’une série, et elle est ici vraiment bien traité. Chaque évolution de leur relation, chaque moment de froid ou au contraire de grande entente sont biens amenés, biens traités et ne plombent pas forcément l’histoire (comme ce peut parfois être le cas dans Supernatural et les deux frères héros de la série).

Concernant les personnages secondaires de la série, on retrouve Tiffani Thiessen dans le rôle de la femme aimante de l’agent Burke, Willie Garson dans le rôle de Mozzie, le comparse de Neal dans ses magouilles et qui a tendance à abuser du bon vin, Marsha Thomason et Sharif Atkins en agents du FBI et même un peu plus tardivement Hilarie Burton dans le rôle de Sara Ellis, enquêtrice pour les fraudes à l’assurance (et qui est supportable, alors que je n’aime vraiment pas cette actrice).



Il est également à noté que cette série dénote par rapport aux autres cop show car il s’agit ici d’enquête sur des fraudes, des vols et j’en passe, et non des meurtres, ce qui change un peu, mais qui permet aussi non seulement de donner à la série un côté léger, mais également d’aborder la culture (peinture, sculpture, etc.), et c’est un autre aspect de la série que j’adore. On n’apprend pas mal de chose, et c’est une série très stimulante.

Enfin, j’en parlais au début de l’article, mais regarder White Collar, c’est un peu comme regarder Ocean’s eleven mais avec un seul grand voleur. Neal Caffrey met en place des plans extraordinaires afin de voler certains objet au nez du FBI, et cela donne lieu a des scènes vraiment impressionnantes. Il a beaucoup de suite dans les idées le jeune homme, et possède un savoir qui semble sans limite. Je ne compte plus le nombre de fois où, en regardant un épisode, je me suis retournée vers Cher et tendre pour lui dire « Il est trop fort ce Neal Caffrey ! », car vraiment, on n’en prend plein les yeux, et j’adore ça !




Vous l’aurez compris, je suis vraiment totalement conquise par cette série que je recommande donc vivement !! Il ne faut donc pas se fier au titre français qui semble promettre une série bas de gamme et sans originalité, il n’en est rien !




6 commentaires:

Nelcie a dit…

J'ai toujours pas commencé à la regarder ! En même temps, j'ai à peu près 5 ans de retard sur les séries, donc... :-D

Teparlerdemavie a dit…

J'adore! Je regarde depuis la première saison.

La Petite Bulle d'Elo a dit…

Moi aussi j'aime bien cette série mais il faudrait que je me remette dedans car je n'ai vu que quelques épisodes par ci par là sur M6 :-) C'est vrai que Matt Bomer est canon, charmeur et très bien choisi pour le rôle :-). Et comme tu dis, le fait que l'art y est une place importantes, ça change des meurtres et autres viols et la relation entre les deux compères est chouette :-) des bisous!

Coline a dit…

@Nelcie : ahah, en ce moment je découvre pas mal de séries avec pas mal d'années de retard, donc je ne critique pas ! Mais celle-ci je la conseille vivement !

@Teparlerdemavie : tu es une fan de la première heure alors ;) moi je n'en avais pas du tout entendu parlé avant il y a quelques mois.

@La Petite Bulle d'Elo : ah ça, Matt Bomer est vraiment parfait oui, on n'a pas trop de mal à croire que tout le monde tombe dans le panneau et succombe à son charme ;)

potzina a dit…

Hello Coline !
J'adore aussi cette série ! Le titre français est vraiment navrant, tu as raison. Si je n'avais pas vu la bande-annonce (et le beau Matt *soupirs*), je n'aurais probablement pas regardé. Et maintenant je suis totalement fan :)
Merci pour ce bel article et les jolies photos.

Coline a dit…

@potzina : ça m'embête de le dire, mais je crois que si je n'avais pas vu Matt, je n'aurais pas non plus regarder White Collar, car vraiment le titre en français laisse pensé à une série américaine bas de gamme, j'ai vraiment été surprise (et tant mieux). Vivement la suite !